Recettes

Coq au vin : le plat traditionnel emblématique Français

Coq au vin

Le coq au vin, un nom qui reflète toute l’histoire de la cuisine française. Ce plat classique du terroir date, en effet, de l’époque de Jules César. Selon la légende, les Gaulois lui avaient envoyé un coq pour le narguer. Pour riposter, César a fait cuisiner le coq avec du vin. Le plat est devenu l’emblème de la cuisine française. Aujourd’hui, il est figure dans le top des plats servis par les restaurants traditionnels.

Coq au vin, deux ingrédients de base

Le restaurant italien à Brabant Wallon propose un coq au vin traditionnel à base de deux ingrédients : le coq et le vin rouge. Pour respecter les traditions, le coq doit être âgé d’au moins trois ans et peser environ 2,5 kg. Ce choix est assez simple. À cet âge, la chair de l’animal est ferme, mais très goûteuse. Pour qu’elle puisse bien mijoter dans le vin, il faut juste découper la chair en morceaux. Les coqs préparés par le restaurant à Brabant Wallon sont fournis par un volailler. En général, une bouteille de vin suffit à faire cuire un coq. Le choix du vin dépend du goût de chacun. Néanmoins, il est important d’opter pour un vin de qualité. Un grand cru des côtes du Rhône rouge ou un Bourgogne fera parfaitement l’affaire. Outre le coq et le vin, le cuisinier ajoute aussi des plantes aromatiques dans la recette. L’ail, l’oignon et le bouquet garni sont également de mise pour sublimer la recette. Certains cuisiniers ajoutent des champignons de Paris et des lardons pour rendre le coq au vin meilleur. Tout dépend du goût de chacun.

La préparation du coq au vin

La préparation du coq au vin commence par le découpage de l’animal en plusieurs morceaux. Il faut ensuite faire une marinade avec le vin, l’huile, les plantes aromatiques, et l’ail. Pour que le coq s’imprègne du goût de la marinade, l’idéal serait de le laisser mariner pendant 12 heures. Pour la cuisson du plat, il faut commencer par les lardons et les oignons. Ces derniers doivent être dorés au beurre dans une cocotte. Une fois doré, il faudra les égoutter et les remplacer par les morceaux de coq. C’est maintenant au tour du coq de se faire dorer. Quand tous les ingrédients auront doré, il faut jeter le gras de la cocotte et remettre les morceaux de coq et les lardons. Pour plus de goût, il est possible de flamber du Cognac dans la cocotte. Il reste à ajouter le vin et les plantes aromatiques dans la préparation. Ici, il est conseillé de porter lentement à ébullition la préparation pendant une heure.

Savourer du coq au vin

Le coq au vin se sert idéalement chaud. Certains amateurs de ce plat traditionnel préfèrent le goût réchauffé. En effet, le lendemain, après réchauffage, les saveurs du coq au vin sont plus corsés. La préparation du plat peut prendre assez de temps. Il faut avoir beaucoup de patience et savoir bien dosés les ingrédients. Pour ceux qui n’ont pas vraiment la cuisine dans l’âme, le mieux serait de déguster le plat dans un restaurant traditionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *